Bienvenue chez les Suisses

Délicatesses de Suisse romande

La Suisse romande, également appelée Romandie, est très diversifiée à la fois géographiquement et culturellement. Rien d’étonnant alors à ce que l’on y trouve, outre le Saucisson vaudois (IGP), toute une série d’autres spécialités exceptionnelles:

  • Saucisson fribourgeois
  • Longeole (IGP)
  • Saucisse aux choux vaudoise (IGP)
  • Saucisse d’Ajoie (IGP)

Protection et bien-être des animaux

Parce que l’agriculture suisse mise sur la production de produits naturels de grande qualité, une assurance de la qualité exemplaire a été mise en place.

Autre élément décisif pour la santé animale: le suivi correct des animaux. La sévère Loi suisse sur la protection des animaux y veille. En l’occurrence, la détention, l’affouragement, la densité, mais aussi le transport des animaux sont étudiés et contrôlés par des instances indépendantes.

L'affouragement des animaux de rente comprend uniquement des aliments sévèrement contrôlés. L’adjonction d’hormones, d’antibiotiques et de stimulateurs de performance antimicrobiens au fourrage est interdite en Suisse depuis 1997. Et ce pour le plus grand bien des consommateurs: car plus les animaux sont en bonne santé, plus leur viande est savoureuse.

Classiques de Suisse romande

Le saucisson fribourgeois est composé de viande pur porc dont sont remplis des boyaux de porc, ce qui leur donne leur forme typique. Une délicate odeur caractérise cette saucisse fumée de couleur brun foncé, qui déploie agréablement ses arômes épicés. Légèrement salée et exempte d’amertume, la spécialité fribourgeoise s’accompagne de haricots, de pommes de terre ou d’un gratin.

La longeole (IGP) est une saucisse crue consistante originaire du canton de Genève. Cette spécialité à base de viande de porc doit cuire env. 2 heures à 75°C puis reposer 10 minutes. La tradition veut qu’elle ait été inventée par un moine, le Père Longeot, qui aurait ajouté à la chair à saucisse de base des graines de fenouil et de la couenne. Les caractéristiques de la longeole sont sa forme longiligne, sa viande veloutée et ses arômes de viande, de fenouil et d’épices.

La saucisse aux choux vaudoise (IGP) nous vient du canton de Vaud, et contient, outre de la viande de porc crue, du chou blanc cuit. Selon la légende, elle trouverait son origine en l’an 879, lorsque l’empereur allemand Charles le Gros arriva à Orbe pour régler des questions d’héritage. Comme il voyageait avec une importante suite, les réserves de viande de la ville furent rapidement épuisées. Un habitant malin a toutefois eu l’idée de confectionner les saucisses avec du chou blanc pour régaler l’empereur.

La saucisse d’Ajoie (IGP), fabriquée exclusivement dans le canton du Jura, contient de la viande de porc et du lard. Elle doit son goût particulier au cumin, au poivre blanc moulu et à l’ail qu’on lui a ajouté. Cette spécialité crue et fumée est fermement ancrée dans la tradition des repas de fête de la Saint-Martin.